Lac du héron
     
Lac du héron
J'ai quitté Moscou et me suis installée au bord du lac. Apres avoir effleuré des géographies aux espaces vierges et infinis, j'ai pensé celui là peuplé, quadrillé, urbain, étroit, tempéré, sage. Pas assez dangereux en somme.
Mais j'étais là.
Alors J'en ai fait mon jardin, ma virgule, ma musique: Je pars des heures, un peu à l'écart et très lentement pour allonger la distance et voir les infinies variations du reflet des arbres dû à la rencontre de l'air avec l'eau. C'est ma nouvelle géographie, rendue immense.
Top